Le théâtre

La comédie, Phil, il sait la faire.

Sur les planches, devant, derrière la caméra, Phil est capable de faire son cinéma partout !

Depuis 1991, la course à la noce est lancée et les princesses vertueuses n’ont plus qu’à bien se tenir.

Il court, il saute, il bouge, il déclame ses vers et il les boit;
il cogne du poing, il traine dans les coins, il fait le coquin;
il pleure, il rit, il sourit à la vie;
il vole de ses propres ailes, il se moque d’elles;
celles là même, il les charme, il les aime,

Son ardeur nous pique et nous transporte,
on lui décernerait facilement le Prix spécial du Curry lors de la Nuit des Beaux Lierres
– Le Ramboliscope –

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1991 : Le Voyageur sans bagage de Agnès Woivré – Gaston
1994 : Des souris et des hommes de Loïc Savoureux – George Milton
1998 : Les amis de Peter de Gérard Angot (la troupe du banc) – Petit Paul
2002 – 2004 : Cours d’Art dramatique de Pierre Aufrey
2004 : Les cinq courtes de Christian Larrivaud (Le théâtre de la poursuite)
2005 : L’impromptu de l’hôtel de la Motte de Pierre Aufrey – Elève d’Art dramatique
2008 : Jacques et son maître de Christian Larrivaud (Le théâtre de la poursuite) – Le maître
2010 : L’assemblée des femmes de Christian Larrivaud (Le théâtre de la poursuite) – Le jeune garçon
2011 : La Noce de Christian Larrivaud (Le théâtre de la poursuite) – Le marié
2012 : Princesse, qui t’a dit que les princes étaient charmants ? de Thaïs Cousigné et Dominique Yonnet (Rien Que Du Beau Monde) – Max
2013 : Les Vertueux de Reynald Coulon (Rien Que Du Beau Monde) – Hubert
2014 : La puce à l’oreille de Reynald Coulon (Rien Que Du Beau Monde) – Augustin Ferraillon

Et pour le reportage sur la pièce de 2014, La puce à l’oreille de Reynald Coulon (Rien Que Du Beau Monde) – Augustin Ferraillon c’est ici.